Le corridor de transport ouest de la RGT proposé est une autoroute multimodale traversant les régions de York, de Peel et de Halton.

Ce corridor devrait compter de 4 à 6 voies, 59 kilomètres d’autoroute de la série 400 et des liaisons aux autoroutes 400, 427, 410 et 401 ainsi qu’à l’autoroute à péage électronique 407. L’autoroute comporterait 11 échangeurs à des routes municipales et d’autres caractéristiques seront envisagées dans le cadre de la conception, par exemple des bornes de recharge électriques, des centres de services, des stationnements pour le covoiturage ainsi que des stations d’inspection des camions.

La rue piétons-autobus consisterait en un corridor désigné distinct longeant l’autoroute, destiné exclusivement au transport collectif, comme les autobus ou le transport léger sur rail.

Tracé privilégié

Le corridor de transport ouest de la RGT proposé irait de l’autoroute 400, entre King Road et Kirby Road, jusqu’à l’échangeur 401/407 près de Mississauga, de Milton et de Halton Hills.

Avantages du projet

Le corridor de transport ouest de la RGT fait partie du plan de l’Ontario visant l’expansion du réseau d’autoroutes et de transport en commun dans la région élargie du Golden Horseshoe, dans le but de lutter contre la congestion, de créer des emplois et de se préparer à la croissance démographique massive attendue au cours des 30 prochaines années.

Fighting Congestion

Lutte contre la congestion

La région élargie du Golden Horseshoe est l’une des régions connaissant la croissance la plus rapide en Amérique du Nord. Elle devrait attirer 1 million de nouveaux habitants tous les 5 ans et ainsi atteindre les 15 millions d’ici 2051. Il s’agit d’une augmentation de la population de plus de 50 pour cent comparativement à aujourd’hui. Comme cette région constitue le principal moteur économique du Canada, le nombre de camions circulant sur les routes devrait doubler d’ici 2051.

À Toronto, la congestion coûte déjà 11 milliards de dollars par année en perte de productivité, augmente au prix des marchandises en plus de créer des émissions de carbone. L’Ontario doit construire de nouvelles infrastructures pour faciliter le déplacement des personnes et des marchandises, faute de quoi la région deviendra rapidement débordée.

Une nouvelle autoroute de la série 400 et sa rue piétons-autobus connexe réduiraient significativement les temps de trajet pour les automobilistes des régions de York, de Peel et de Halton. Les projections indiquent que d’ici 2031, plus de 300 000 trajets seront effectués sur l’autoroute chaque jour. Une personne se déplaçant sur toute la distance de l’autoroute gagnerait 30 minutes comparativement au temps de trajet sur les autoroutes 401 et 400.

La rue piétons-autobus ferait du transport en commun une option réaliste et attrayante dans bien des communautés qui ne sont actuellement pas desservies. Conjointement aux autres investissements de l’Ontario dans le transport en commun comme le plan d’expansion de métro, l’expansion de GO et le TLR Hurontario, cette infrastructure offrirait à des milliers de personnes la possibilité de laisser la voiture à la maison.

Economic Benefits

Retombées économiques

Construire des infrastructures est un élément crucial du plan économique à long terme de l’Ontario, et encore plus pour la reprise économique après la pandémie de COVID-19. Le corridor de transport multimodal ouest de la RGT proposé devrait générer jusqu’à 350 millions de dollars en PIB par année au cours de la construction.

Ce projet permettra en outre que les gens retrouvent leur travail après des pertes d’emplois records causées par la pandémie et de créer des possibilités pour les métiers spécialisés. Le corridor de transport ouest de la RGT devrait à lui seul contribuer à la création de près de 3 500 emplois chaque année pendant sa construction.

Lorsqu’il sera terminé, le corridor de transport ouest de la RGT permettra aux marchandises de circuler plus rapidement vers la région du Grand Toronto et à l’intérieur, dynamisant ainsi fortement l’économie ontarienne et canadienne. L’industrie du camionnage représente environ 4 pour cent du PIB de l’Ontario et près de 40 pour cent des emplois dans le secteur du transport. Plus de 785 millions de dollars en marchandises circulent chaque jour sur les autoroutes ontariennes, faisant du réseau de transport la pierre d’assise d’une économie axée sur l’exportation.

De plus, l’autoroute et la rue piétons-autobus permettraient de relier les gens aux pôles d’emplois majeurs et d’attirer plus d’entreprises dans la région, créant et maintenant ainsi des emplois à l’échelle locale.

Future Ready

Conçu pour l’avenir

Un nouveau corridor autoroutier et de transport en commun aiderait l’Ontario à promouvoir et à adopter des technologies d’avant-garde. Par exemple, l’autoroute pourrait intégrer dans sa conception des zones désignées pour des bornes de recharge de véhicules électriques, dans le but d’inciter la population à choisir des modes de transport plus propres.

Le corridor pourrait aussi être construit de manière à assurer la communication entre les véhicules et les infrastructures, une technologie essentielle pour accueillir la prochaine génération de véhicules automatisés. Stimuler l’innovation et créer un climat d’affaires concurrentiel constituent des éléments centraux du plan de l’Ontario pour l’avenir du secteur de l’automobile. L’industrie des véhicules connectés et autonomes est un marché mondial dont la valeur devrait atteindre plus de 1,3 billion de dollars d’ici 2035. Positionner notre province comme un chef de file de cette industrie permettra au secteur de l’automobile de poursuivre sa croissance, de prospérer et d’investir directement ici, en Ontario.

© 2021 GTA WEST  |  Site by AECOM

Skip to content