l’environnement

Apprenez-en plus sur le processus d’évaluation environnementale dans le projet de corridor de transport ouest de la RGT et sur les moyens que prend l’Ontario pour protéger l’environnement pendant la construction de la nouvelle infrastructure.

Protecting The Environment

Enjeux environnementaux et agricoles

Le Plan de la ceinture de verdure reconnaît l’importance des infrastructures pour le bien-être économique, la santé et la qualité de vie des gens. Il rend ainsi possibles de nouveaux projets à condition qu’ils soutiennent la croissance et le développement économique attendus dans le sud de l’Ontario. La province s’engage à assurer une surveillance serrée des enjeux environnementaux dans le projet de corridor de transport ouest de la RGT, afin de réduire les répercussions sur la nature au minimum. L’Ontario prend aussi des mesures pour étendre la ceinture de verdure dans le but de protéger les ressources environnementales, souterraines et agricoles pour les générations futures.

Le tracé privilégié pour le corridor de transport ouest de la RGT a été sélectionné en partie pour réduire au minimum les répercussions sur la ceinture de verdure. Au fur et à mesure que le projet se déroulera, l’Ontario examinera soigneusement toutes les répercussions du projet et de sa construction. Par exemple, la protection des cours d’eau majeurs, dont les rivières Credit et Humber, représentait une priorité absolue lors du choix du tracé privilégié. Les franchissements de cours d’eau proposés réduisent au minimum les impacts sur les cours d’eau, les vallées, les plaines inondables, l’habitat du poisson, la faune et le réseau de sentiers pédestres. Ce choix réduira les impacts du projet, permettra de maintenir les passages et les habitats du poisson, réduira la perte de végétation au minimum et protégera les espèces en péril.

La protection des terres agricoles représente aussi un enjeu important. Bien que les répercussions sur les terres agricoles ne peuvent être complètement évitées dans le cadre d’un tel projet de corridor de transport, l’Ontario réalisera une évaluation des répercussions sur l’agriculture (ou une étude équivalente) pour mieux comprendre et réduire au minimum les impacts sur les terres agricoles de la région.

Évaluation environnementale

Le processus d’évaluation environnementale garantit que les gouvernements et les organismes publics tiennent compte des répercussions potentielles sur l’environnement avant même que le projet ne démarre. Toutes les évaluations environnementales propres à un projet doivent:

  • décrire le projet avec précision;
  • envisager des solutions de rechange au projet;
  • envisager des méthodes de rechange pour le projet;
  • contenir des consultations publiques;
  • détailler les répercussions et les mesures d’atténuation;
  • réunir dans un document tout ce qui précède aux fins d’examen par le public.

Le projet de corridor de transport ouest de la RGT est actuellement en phase 2 de l’évaluation environnementale, qui comprend la sélection du tracé privilégié, le choix de l’emplacement des échangeurs et la réalisation de la conception du nouveau corridor.

Jusqu’à maintenant, dans le cadre de son processus d’évaluation environnementale, l’Ontario a réalisé une importante collecte de données, effectué des travaux et des analyses de terrain, évalué les options, organisé de nombreuses réunions de groupes consultatifs communautaires, collaboré avec les communautés autochtones et les a consulté et sélectionné le tracé privilégié. La phase deux de l’évaluation environnementale comprend les études de disciplines environnementales suivantes :

  • Poisson et habitat du poisson
  • Écosystèmes terrestres
  • Analyse des franchissements de cours d’eau
  • Gestion de l’écoulement et des eaux de ruissellement
  • Géomorphologie fluviale
  • Eaux souterraines
  • Composition du paysage
  • Évaluation archéologique (phases 2, 3 et 4, au besoin)
  • Patrimoine bâti et paysages du patrimoine culturel
  • Inventaire de l’utilisation des sols
  • Étude d’impact sur l’agriculture (ou étude équivalente)
  • Relevé des propriétés contaminées et gestion des déchets
  • Qualité de l’air
  • Bruit
  • Étude de la formation de congères

La phase 1 portait sur l’étude du secteur et la modélisation de projections à long terme afin de déterminer si la nouvelle infrastructure était réellement nécessaire. L’étude conclut que même si des investissements importants étaient faits dans l’amélioration du transport en commun dans la région, une nouvelle autoroute serait quand même nécessaire compte tenu de la forte croissance démographique prévue.

Construire une infrastructure de façon responsable

Lors de la phase 1 de l’évaluation environnementale, des lignes directrices ont été établies afin de cibler différents moyens pour réduire au minimum les répercussions sur la ceinture de verdure. On y recommandait d’adopter des pratiques « vertes » pour les infrastructures et la planification, tout comme pour la conception et la construction, par exemple :

  • Conception sensible au contexte communautaire;
  • Prise en compte des répercussions sur l’écologie et la faune;
  • Prise en compte des répercussions sur l’agriculture;
  • Gestion des eaux pluviales;
  • Caractéristiques de conception réduisant les impacts environnementaux (p. ex. des ponts).

Pratiques et des technologies écoresponsables

L’Ontario adopte et recherche des pratiques et des technologies écoresponsables dans ses projets d’infrastructure majeurs, notamment :

GreenPave

Système d’évaluation de l’asphalte et du recouvrement de béton pour en déterminer le niveau « écologique ». GreenPave fait la promotion de la conception et de la construction responsable sur le plan environnemental, en encourageant, entre autres, l’utilisation de carburants de remplacement, de matériaux locaux et recyclés ainsi que la réduction de la consommation d’énergie, des polluants atmosphériques et des émissions nocives.

Plantation d’arbres

L’Ontario soutient des programmes visant à ajouter de nouveaux arbres le long des autoroutes et à proximité d’autres infrastructures. Par exemple, l’Autoroute des Héros campagne de plantation a permis de planter pas moins d’un million d’arbres en guise d’hommage vivant aux anciens combattants canadiens, dont plus de 52 000 directement aux abords de l’autoroute 401.

Murs antipollution SmogStop

L’Ontario explore actuellement la possibilité d’installer des murs antibruit qui sont aussi conçus pour réduire la pollution de l’air. Les émissions des véhicules sont dirigées dans des canaux dans lesquels ils réagissent avec un revêtement photoréactif spécial, qui transforme les oxydes d’azote et les composés organiques volatils en sous-produits non nocifs. La réaction est produite par les rayons du soleil, et aucune alimentation électrique n’est requise.

Ces méthodes, comme d’autres du même type, peuvent contribuer à réduire les impacts environnementaux des grands projets d’infrastructure de l’Ontario, comme le corridor de transport ouest de la RGT.

© 2021 GTA WEST  |  Site by AECOM

Skip to content